Communiqués de presse - Groupe

Rentabiliweb a saisi la Cour d’appel dès hier contre le jugement du Tribunal de Commerce de Paris auquel était soumis le différend l’opposant à Hi Media.

Published 2011-07-05

Sorry, this entry is only available in Français. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Si le groupe Rentabiliweb se félicite de constater que les magistrats lui ont donné raison en accueillant l’action menée et en constatant la réalité des activités de concurrence déloyale menées par Hi Media à son encontre, il conteste l’existence et bien entendu l’appréciation faite par le tribunal s’agissant des comportements que lui imputait Hi media et considère que la condamnation dont il a fait l’objet sans fondement factuel est injustifiée.

Le Groupe Rentabiliweb regrette en outre que le Tribunal de Commerce de Paris n’ait pas pris la mesure du préjudice subi du fait de ces comportements.

Il appartiendra à la Cour d’appel saisie de constater que le président de Rentabiliweb n’a tenu aucun propos visant à dénigrer le concurrent et son produit en se bornant à exprimer qu’il n’était pas intéressé par la reprise de son exploitation, et que le nom « Allôpass » n’a jamais été l’objet d’une appropriation par Rentabiliweb ou de la part de quiconque de ses équipes. Il sera demandé à la Cour d’Appel de constater, comme le Tribunal l’a fait, que le comportement de Hi media à l’endroit de Rentabiliweb excède très largement ce qu’il est admis de tolérer en matière de concurrence, mais que le préjudice qui s’en est suivi est évidemment supérieur.

Rentabiliweb déplore que de telles méthodes, qui appartiennent à un autre âge, puissent encore avoir cours aujourd’hui et appelle de ses vœux, une fois la vérité des faits rétablie par la justice, à l’installation des conditions d’une concurrence saine et loyale.

Le groupe souhaite continuer à contribuer, par le fort développement qu’il connaît depuis sa création, à la croissance et à l’expansion d’un secteur aujourd’hui stratégique pour l’ensemble de l’économie, sans devoir être davantage détourné de cet objectif prioritaire par des actions qui ne sont pas dignes de la maturité et du dynamisme de l’économie numérique.


Rappel des faits :

Rentabiliweb avait constaté que Hi media et son dirigeant avaient des comportements gravement préjudiciables à son endroit. A défaut de pouvoir traiter à l’amiable, Rentabiliweb, de guerre lasse et pour préserver ses intérêts, a porté le différend devant le Tribunal de Commerce de Paris. Son objectif étant qu’il soit mis un terme au plus vite à des agissements directs (dénigrement dans le cadre de blogs rédigés par des salariés et le président de Hi media) ou indirects voire sournois (actions de manipulation sur les forums boursiers).

Après plusieurs mois et échanges devant les juridictions, Hi media a bien été contraint de reconnaître la plupart des faits dénoncés par Rentabiliweb. Hi media a alors soudainement et défensivement prétexté que Rentabiliweb l’avait dénigré en déclarant ne pas être intéressé par le rachat d’Allôpass -ce qui est toujours le cas- et que Rentabiliweb avait déposé le mot « Allôpass » sur Google, information totalement mensongère, ce que Rentabiliweb démontrera sans difficulté devant la Cour d’appel.